Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

pour un parti de l'abstention révolutionnaire

pour un parti de l'abstention révolutionnaire

«Le monde sera beau je l'affirme je signe» (Jean Ferrat)


Première victoire de Frankenstein

Publié par xyz sur 25 Avril 2017, 06:54am

je ne vois pas ce qu'il y a de pire chez moi

je ne vois pas ce qu'il y a de pire chez moi

(une réaction à chaud, après le premier tour de la présidentielle 2017, en France)

 

Oyez les gens ! L’écœurant spectacle de la course républicaine aux bonnes places. La monarchie gaulliste se transforme en un gigantesque bureau d'aide sociale au reclassement des vieux partis de l'oppression et de l'exploitation. France-Europe-TAFTA a réussi à vendre son poulain en chocolat à des clients qui semblent plutôt contents de leur nouveau produit. Mi-Morhange, il rend la peau ridée des vieux bébés, douce et lisse et mi-Médiator, il dégraisse son bœuf des pieds à la tête. Ce panneau en marche nous est offert par l'union des équarrisseurs, bien décidée à transformer la France, comme on le fait pour la viande estampillée UE. Pour nous, les Insoumis et autres édentés et karchérisés, rien n'a changé. Contre les pus et repus, la lutte continue. Et donc la première chose à faire, principe de précaution élémentaire, ne pas s'accoquiner avec eux, en imaginant sauver la France du pire. Ce serait les sauver eux d'abord. Eux le pire qui, déréglant les conditions de vie et de travail de millions d'entre nous, ont fait aimer Le Pire. Et ce serait aussi et surtout admettre que nous ne nous sommes pas l'alternative politique à leur politique de déclin programmé des acquis sociaux, comme ils disent, avec un mépris de classe qui se rengorge de leur mérite, figurons-nous, qu'ils font dix, cent, mille journées et plus en une, et un culot à faire pâlir bien des dictateurs. La seule force sociale neuve, en réalité, c'est nous, qui n'avons pas à faire du sentiment ni à nous inquiéter de la pauvre biquette en marche pour affronter le loup national. Il ne fait aucun doute que Printemps-tue-mouches le désodorisant sans odeur va l'emporter contre le lourd entêtant Parfum d'Indochine. Aussi convient-il que sa victoire soit courte, car il importe du point de vue de la confiance politique acquise, que la créature des marchés ne bénéficie que de l'apport cahuzaco-filloniste et qu'il ne puisse pas s'enorgueillir d'un résultat volé à coups d'attentats et d'anticommunisme primaire.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents